La collection d'Ethnographie

Le Musée d'histoire naturelle de Lille possède une collection ethnographique parmi les plus riches de France, au sein de laquelle sont conservées des pièces rarissimes et uniques.

Comment s'est constituée la collection d'ethnographie ?

Les collections ethnographiques du musée trouvent leur origine dans une collection privée constituée dans la première moitié du 19ème siècle par Alphonse Moillet (1802-1850). À sa mort, sa famille légua sa collection de près de 2000 pièces à la Ville de Lille. Durant la seconde moitié du 19ème siècle, une série d’achats et de dons sont venus compléter ce fonds initial, notamment ceux de Charles Phalempin concernant l’Océanie ou du général Faidherbe concernant l’Afrique de l’Ouest. Ce coeur de 5 500 oeuvres constitue le fonds ancien qui a rejoint le musée en 1990. Depuis, le département d’Ethnographie a mis en place une politique d’enrichissement dynamique, axée sur les 5 continents, et gère aujourd’hui environ 13 000 objets illustrant la diversité et la richesse des cultures du monde.

La collection d'ethnographie aujourd'hui

L'origine géographique des pièces est diverse et couvre les cinq continents : 4 200 objets proviennent d'Afrique, 3 855 d'Amérique, 2 150 d'Asie, 1 375 d'Océanie et 1 100 d'Europe.

Ces objets illustrent les grands domaines d'activités des peuples du monde : la vie spirituelle, la chasse et la cueillette, les costumes, la vie sociale, etc.

Ces objets qui ne sont pas exposés de façon permanente font l'objet de prêts dans de nombreuses institutions en France mais aussi à l'étranger. Ils sont exposés au musée à l'occasion d'expositions temporaires.