L'Histoire du musée

Le premier Musée d'histoire naturelle est inauguré en 1822

Le premier Musée d'histoire naturelle est inauguré en 1822 dans les locaux de l'Hôtel de Ville de Lille. Il s'installera dans ses locaux actuels en 1902.

La naissance du Musée

paplar_musee_2
Déjà, avant l'inauguration du Musée d'histoire naturelle en 1822, les sciences naturelles ont trouvé siège à Lille dans la forme de la Société des Amateurs des Sciences et des Arts fondée en 1802 qui commence par exemple par acheter une collection d'insectes ou encore "un très beau tigre royal mort". Ces collections, constituées de spécimens zoologiques et de quelques curiosités, comme les momies du musée, sont présentées au public dans l'ancien Hôtel de Ville, place Rihour. Des "guides touristiques" de l'époque vantent déjà les belles collections d'oiseaux que conserve l'établissement.

Le Musée déménage

En 1854 est créée la faculté de Sciences, qui s'installe dans le Vieux-Lille. La Société des Sciences et la Ville décident à cette époque de confier la gestion des collections conservées à l'hôtel de ville à la Faculté, afin qu’elles profitent aux étudiants. Le poste de conservateur du musée est d’ailleurs occupé par le Professeur titulaire de la chaire d’histoire naturelle à la faculté.
A côté des collections de zoologie du Musée d’histoire naturelle, Jules Gosselet, professeur de géologie à la Faculté, crée en 1877 un Musée de Géologie et Minéralogie « pour satisfaire les besoins de la recherche et de l'enseignement ainsi que la curiosité du public ».

L'installation rue de Bruxelles

Reserve_geologie
L’actuel bâtiment du Musée est construit par la Ville de Lille pour y accueillir des laboratoires de l’Université fondée en 1887, suite à la fusion de la Faculté des Sciences de Lille et de l’Université de Lettres et de Droit de Douai. Il est terminé en 1894 : outre les laboratoires de recherche, le bâtiment dispose de plusieurs espaces dédiés aux collections, en particulier une grande salle située au premier étage du bâtiment ouvre au public en 1902 pour y présenter le Musée de Géologie de Jules Gosselet. Cet espace sert actuellement de réserves pour les collections de géologie.
En 1907, la partie droite du rez-de-chaussée devient le Musée Houiller. La grande fresque du paysage carbonifère qui orne la paroi du fond est peinte à cette époque là. En 1908 enfin les collections de zoologie, qui étaient restées en attente d’un déménagement dans les anciens locaux de la faculté s’installent dans la partie à gauche en entrant. A l’époque, les deux musées sont séparés par des cloisons. La zoologie, qui manque de place, fait construire la coursive en étage. Il faudra attendre 1932 pour qu’elle se prolonge du côté de la géologie.

De la guerre à nos jours

Musee1909
Le musée connaîtra quelques avanies pendant la première guerre : chutes d’obus, dégâts suite à l’explosion du dépôt de munitions des « 18 ponts », etc., et restera fermé jusqu’en 1925. En 1942, le Musée est occupé par les Allemands : des fauves et des oiseaux naturalisés seront même utilisés dans des représentations d’opéras de Wagner. De l’après-guerre à la fin des années 70, le musée fait assez peu parler de lui. Les années 80 marquent le temps d’un renouveau pour le musée : il proposera au public des expositions temporaires, en particulier « Les plus beaux insectes du monde » dont le grand succès populaire amènera à la mise en place d’une programmation temporaire spécifique.

Depuis, le Musée n'a cessé de développer et de diversifier ses activités : expositions temporaires, pédagogie, itinérances, soirées spéciales, expansion des collections, et aujourd'hui, ouverture aux nouvelles technologies. Le Musée a trouvé sa dynamique et compte bien en faire profiter tous les publics, de Lille et d'ailleurs !