L'objet du mois - avril 2018

Le musée d'histoire naturelle de Lille regorge d'objets inattendus et notamment le gypse, ce minéral précis, sculptural et aux formes multiples.

Le Gypse

 

Gypse_1

Le terme gypse désigne à la fois un minéral et une roche (lorsqu’elle est formée presque uniquement de ce minéral). Le gypse est un sulfate de calcium hydraté et a pour formule chimique CaSo4 – 2H2O.

Son nom provient du latin gypsum ou du grec gupsos, qui signifie « pierre à plâtre », en raison de son utilisation pour fabriquer du ciment : par chauffage puis broyage des cristaux, on obtient un produit qui se réhydrate au contact de l’eau pour former un liant.

Le Gypse se reconnaît relativement facilement par sa faible dureté : il est rayable à l’ongle. Il cristallise souvent par évaporation d’étendues d’eaux sursaturées en sel (mers fermées, lagunes) ou d’étendues d’eau circulant dans des fractures ou des bassins désertiques chauds.

Il présente la particularité de former des cristaux selon des formes multiples : rose des sables, fer de lance, lamellaire, saccharoïde, fibreux, en papillon, en queue d’arronde ou en pieds d’alouette… Près de 70 formes cristallines de ce minérale ont ainsi été observées ! Des cristaux géants de plusieurs mètres de long ont même été découverts dans la mine de Naïca au Mexique. 

Quelques spécimens...

Gypse_3
  
Gypse_4