L'objet du mois - juillet 2015

Un corset Dinka

Collection d'Ethnologie

L'objet du mois de juillet 2015 est un corset en perles de verre datant du XXème siècle. Il mesure environ 50 cm de haut sur 50 cm de large.

Il provient du Soudan et a été confectionné par le peuple Dinka, population de pasteurs et d’agriculteurs, élevant principalement des bovins et vivant en petites communautés autonomes. Les corsets Dinka, sont parmi les plus beaux d'Afrique, et d'une grande rareté. Ils peuvent être masculins ou féminins, avec des spécificités propres. L’ornement de corps présenté ici est une rare parure féminine. Lorsque les jeunes filles Dinka sont en âge de se marier, elles portent ces élégants corsets. Ils seront cousus à même le corps puis découpés et enfin ôtés à l'occasion du mariage.

Les motifs représentés indiquent le nombre de têtes de bétail voulu par les parents en échange de la main de la jeune fille. Vers 16-17 ans, les parents s'efforcent de faire grossir la future mariée afin de la rendre plus désirable, ce qui aura pour effet d'accroître le nombre de têtes de bétail demandées au prétendant et, par conséquent, les biens parentaux.

Les hommes Dinka portent également des corsets ultra-serrés à la taille qui mettent en exergue leurs corps et soulignent leurs tailles minces. Ces corsets ont un langage symbolique. La couleur des perles indique l'âge et le statut du porteur : les couleurs rouges et noires sont portées par des jeunes hommes de 15 à 25 ans, le rose et le pourpre est réservé aux 25-30 ans, le jaune pour les plus de 30 ans. Certains sont ourlés de cauris (coquillages), ce qui signifie que celui qui le porte dispose d'une richesse considérable. Les corsets peuvent aussi atteindre un prix élevé lors d’échanges locaux : entre une et plusieurs têtes de bétail.

Le musée conserve deux corsets Dinka, un féminin présenté ici ainsi qu’un masculin, acquis dans le cadre d’une campagne d’enrichissement des collections. Tous deux ont été présentés au public lors de l’exposition «Identités» (2013/2014).