L'objet du mois - novembre 2014

Table en verre représentant le sous-sol du bassin minier

Collection de Géologie

L'objet du mois de novembre 2014 est une table en verre. Elle mesure environ 3 m de long sur 1,5 m de large et 1 m de haut.

En 1904, à l’occasion de l’Exposition Internationale d’Arras, les compagnies minières du Pas de Calais tentent de reconstituer le sous-sol du bassin minier du département, par deux tables en verre.

Dans le cadre de l’Exposition Universelle de Liège en 1905, l’ensemble des données minières sont compilées pour modéliser le bassin houiller. Ces données sont matérialisées par 8 tables qui couvrent le bassin d’Ouest en Est, dont la réalisation a coûté 10 000 francs de l’époque.

Le plan horizontal de ces tables montre les concessions, les repères géographiques (villes, voies d’eau, voies ferrés, puits de mines). Sur des coupes verticales, espacées tous les kilomètres, sont reportées les veines de charbon exploitées selon leurs profondeurs.

Il s’agit de la première ébauche de reconstitution globale du Bassin Houiller du Nord – Pas de Calais et la première modélisation d’un bassin minier en France. Ces 8 tables seront données à la Faculté des Sciences de Lille pour former la base du Musée Houiller, inauguré en 1907. Agrémenté d’échantillons découverts lors de l’exploitation des veines de charbon, ces présentations permettent à l’ingénieur des mines de comprendre l’environnement géologique de l’exploitation et au grand public de découvrir l’allure des veines de charbon à l’origine de la richesse économique de notre région.

Ces tables seront exposées pendant près de 80 ans au muséum, avant d’être progressivement démontées. Actuellement, la table n° 8 témoigne de cette histoire et permet de visualiser certaines veines de charbon de la région.