Exposition Universelle 2020 de Dubaï – Pavillon France par Lille 3000

Le Musée d’histoire naturelle de Lille a été invité par lille3000 à participer à l’exposition Textidream, Futurotextiles 5 qui se tiendra au Pavillon France dans le cadre de l’exposition universelle Dubaï 2020 du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022 aux Émirats Arabes Unis. 

« Textidream, Futurotextiles 5 sera présentée dans 7 capsules, conçues comme des tableaux en mouvement. Elles seront scénographiées par Georgi Stanishev. Chacune des capsules (Mobility, Aroma, Lux, Bioman, Aquatic, Éole et Cosmos) présentera les dernières innovations textiles d’excellence française issues d’entreprises et d’acteurs de la Région Hauts-de-France et de la Métropole Européenne de Lille. Dentelles lumineuses, tenture et passementerie en fibre optique, organza parfumé et microencapsulé, véhicule à air comprimé et carrosserie composite lin, exosquelette motorisé et prothèses customisées en composite  basalte et résine bio-sourcée, robe de plumes vibrantes figurent parmi le contenu des capsules. »
Lille 3000
 

Capsule Aquatic : Le squelette de corail

« C’est une véritable expérience artistique doublée d’une étude scientifique sur la sauvegarde des coraux » Cartel capsule Aquatic, Lille3000

Les coraux sont en fait des colonies de petits organismes (les polypes) qui sécrètent un squelette externe. Sur ce squelette colonial, on peut observer les emplacements autrefois occupés par les polypes, les corallites. Ces zones sont subdivisées par des lames calcaires qui forment une structure caractéristique.

Les Pocillopora sont des coraux pionnier, avec une croissance rapide. Cette espèce serait largement répandue dans tout le domaine indo-pacifique tropical, depuis la mer Rouge et l'Afrique de l'Est jusqu'aux îles Hawaï et à Panama. La limite nord est au Japon, la limite sud est au niveau de l'île Lord Howe.

Pour en savoir plus sur la capsule Aquatic : Aquatic • Futurotextiles

Capsule Cosmos : La météorite de Saint-Mesmin

Cette météorite est tombée à Saint-Mesmin, dans l'Aube, le 30 mai 1866. La chute a été observée et relatée ; plusieurs fragments ont été retrouvés pour une masse totale avoisinant les 8,5kg.  Nos registres d'inventaire ne donnent pas d'information sur les circonstances de l'arrivée de ce fragment en collection.  

Au vu de la description de la chute, il est probable que les tensions internes liées à l'échauffement (lui-même dû aux frottements de l'atmosphère terrestre à grande vitesse) ont provoqué l'explosion de la météorite, puis les fragments plus petits ont à leur tour explosé. La surface touchée par les débris a donc été assez importante.

Il s'agit d'une météorite pierreuse de type chondrite (formée de chondres, des petites sphérules amalgamées, souvent de minéraux de la famille des silicates) ; cette chondrite est à faible teneur en métal et notamment en fer, elle est qualifiée de chondrite de type LL (pour Low iron, Low metal). La forte proportion en feldpaths et en pyroxènes la classe dans le groupe 6 de cette catégorie. 

La météorite de Saint-Mesmin est une chondrite LL6. Ce type de météorite représente un peu moins de 10% de toutes les météorites. 

Pour en savoir plus sur la capsule Cosmos : Cosmos • Futurotextiles